Quelles sont les plus grandes qualités requises pour gagner au poker ?

Quelles sont les plus grandes qualités requises pour gagner au poker ?

Pour réussir au poker, nous le savons, il y a besoin de travailler sur de nombreuses choses, et seuls les joueurs s’entraînant régulièrement dans des conditions professionnelles peuvent espérer un jour se qualifier pour les phases finales des plus grands tournois de poker, que ce se soit en ligne ou dans un casino véritable. Ainsi, il y a besoin d’abord de peaufiner toutes ses stratégies différentes, de se trouver un style de jeu qui nous correspond, que ce soit de la prudence à l’agressivité la plus totale, d’apprendre et de connaître par cœur toutes les règles et les subtilités du jeu mais aussi des processus de qualifications et des mouvements d’argent lors des tournois, ou encore de travailler sur sa « poker face » pour donner le moins d’informations possibles à ses adversaires.

La zénitude comme atout numéro 1

Mais il existe d’autres atouts au poker, qui se travaillent également, mais qui se trouvent aussi plus facilement chez certaines personnes que d’autres, et ces capacités parfois innées peuvent parfois faire la différence entre deux joueurs de grand talent, entre celui qui se force à faire fructifier son travail mental et celui dont ces qualités viennent naturellement. Ainsi, la première chose requise pour jouer au poker, et éliminant d’emblée une bonne partie de la population comme potentiels futurs champions de Texas Hold’em, est le sang-froid. Si vous êtes depuis toujours un peu stressé, que vous vous retrouvez facilement paniqué par la tournure des événements qui ne vont pas en votre faveur ou que vous ne pouvez soutenir la pression d’autres regards portés sur vous ou les responsabilités de devoir prendre des décisions à risque, le poker vous sera toujours très difficile, car seules les personnes les plus sereines seront à-même de faire face à tous les aléas et toutes les péripéties d’une partie de poker sans jamais perdre leur tête ni leur calme.

Dans le même ordre idée, si vous êtes une personne très expressive, que vous avez du mal à contenir votre joie suite à de bonnes nouvelles ou que vous ne savez pas cacher vos émotions en général, vous partirez toujours avec un désavantage face aux personnes un peu plus secrètes de nature et qui ne trahiront jamais leurs cartes par leur seul comportement ou excitation. Le flegme et l’impassibilité sont donc également des qualités très importantes pour prétendre exceller au poker.

Nous ne sommes pas tous égaux face à certaines conditions physiques et mentales. Ceux capables de battre un ordinateur aux possibilités infinies aux échecs comme ceux capables de courir le 100 mètres en moins de dix secondes doivent certes leurs incroyables performances à un travail acharné, mais aussi à un cerveau et à un corps avantageusement taillés pour une telle tâche. Au poker, ceux qui auront le plus de chances de gagner le jackpot seront ceux avec des capacités mentales supérieures à la moyenne, et notamment dans le domaine de la concentration.

Savoir rester concentré et savoir observer

Une partie sur Internent peut durer de nombreuses heures, et un tournoi réel s’étale même parfois sur plusieurs jours. Et durant toutes ces heures à voir défiler les cartes et les deals, il faut être capable d’afficher le même niveau de concentration à chaque main jouée, sous peine de rater un très bon coup ou de tomber dans un évident piège de bluff en cas d’un trop grand dispersement mental. Cette capacité de rester « focus » en toute occasion est souvent un don naturel, et ceux ne l’ayant pas devront apprendre, grâce à divers exercices mentaux ou à des modes de jeux insistant spécialement dessus comme le Sit & Go de PokerStars, à l’améliorer pour pouvoir passer un cap au poker.

Enfin, dernière capacité innée aidant à prendre la mesure de ses adversaires, c’est celle de pouvoir décrypter facilement les gestes et mimiques trahissant l’état d’esprit des autres joueurs. Et là encore, nous ne sommes pas tous égaux face à cette qualité d’observation. Ceux qui l’ont d’entrée auront bien souvent l’avantage sur ceux qui ont dû travailler dur pour la développer.

ut Sed felis commodo consectetur mattis